Natalia Doco

Natalia Doco
Naissance
06 September 1982
Origine
Buenos Aires, Argentine
Genres
Pop latino
Activité
'10s

D’une voix teintée d’un délicieux accent sud-américain, Natalia Doco nous livre des chansons pop/folk latino à la fois entraînantes, généreuses et pleines de soleil.
 

Discographie

 

Bio

Native de Buenos Aires, Natalia Doco a la musique dans le sang. Née dans une maison musicale d’un père guitariste et fan du trio mexicain Los Panchos, mais aussi de Led Zeppelin ou de Chavela Vargas, sa mère est certainement son premier public, alors qu’elle chante devant elle à 4 ans. L’émerveillement dans ses yeux est tel que la musique ne la quittera plus… Elle entame sa carrière artistique dès la fin du lycée à 15 ans en entrant à l’Ecole de Musique de Buenos Aires, et rejoint un groupe de rock alternatif (Sonika) tout en commençant à chanter dans les bars de la ville, accompagnée de sa guitare. En 2004, elle participe à la deuxième saison du programme de téléréalité Operación Triunfo (équivalent de la Star Academy locale). Mais le souvenir est plutôt désagréable… Après 4 mois d’enfermement elle décide de quitter l’émission pour découvrir d’autres horizons, et part alors pour le Mexique où le producteur Ricardo Florès lui propose de devenir la chanteuse principale du groupe Manaus, à Monterrey. Le succès est là. Entre tournées et premières parties de concerts, elle parcourt tout le pays et y restera finalement presque 6 ans, pour ne revenir en Argentine qu’en 2011, suite à une déception amoureuse. Séjour de courte durée puisqu’elle part rapidement en vacances à Paris avec une amie… et décidera de s’y installer en y rencontrant de nouveau l’amour.

D’un naturel déconcertant tant il laisse immédiatement transparaître une sensibilité à la fois généreuse et à fleur de peau – mais toujours ensoleillée d’un charmant accent sud-américain – la belle argentine en-chante alors les bars du 11ème arrondissement et revisite avec une juste assurance le répertoire d’Asaf Avidan, Cocoon, des Cures, de John Lennon, d’Amy Winehouse ou encore de Bob Marley, à l’occasion de reprises qu’elle poste sur internet et qui ne manquent pas d’attirer une certaine attention…
 

 
Ainsi repérée, elle signe en France son premier album en 2014, Mucho Chino (Belleville Music), dans lequel se cachent nombre de références aux évènements marquants de ses dernières années. La réalisation de l’album est confiée à J. Ehrhart (à qui l’on doit Chambre avec vue d’Henri Salvador, Sac des filles de Camille, ou encore Navega de Mayra Andrade…). Un album pour lequel elle compose et écrit en espagnol et en anglais, mais dans lequel elle réinterprète aussi avec brio plusieurs titres piochés dans le répertoire des Beatles, de Lhasa ou d’Aznavour. Bref, un album multicolore en émotions, fruité et savamment dosé de rythmes pop et épicé de sa générosité toute latine, dans lequel rien est à jeter.
 

Error. Page cannot be displayed. Please contact your service provider for more details. (27)